Biographie d’Emmanuel Macron 


Emmanuel Macron, ancien ministre de l’économie française est un responsable politique français, fondateur du mouvement En Marche en avril 2016.

Son Histoiremacron-jeune-parisien

  • Il est né le 21 décembre 1977 à Amiens d’un père et d’une mère médecins.
  • Il commence ses études au lycée de La Providence à Amiens, réussit son bac scientifique avec une mention très bien au lycée Henri IV et il y poursuit son parcours en classe préparatoire BL.
  • Après un master en philosophie à l’université Paris X de Nanterre, il rentre à Sciences Po Paris puis continue son parcours à l’ENA dont il sort diplômé en 2004.

Son Parcours Professionnel

  • De 2004à 2008, suite à sa sortie de l’ENA, il travaille pour l’inspection générale des finances.
    • Avec des travaux portant notamment sur l’équité intergénérationnelle.
  • A partir de 2008 et jusqu’en 2012, il est embauché par Rothschild en tant que banquier d’affaires.
    • Durant cette période, il est l’acteur principal du rachat par Nestlé d’une filiale de Pfizer, une transaction qui dépasse les 9 milliards d’euro.

Son Parcours Politique

  • 5516193_11-1-1935022399De 2012 à 2014 il est secrétaire général adjoint de l’Elysée auprès de François Hollande.
    • Chargé des questions d’économie, on lui doit notamment le
      pacte de responsabilité et le CICE
      (crédit d’impôt compétitivité emploi).
    • Il est aussi un des rédacteurs du programme économique du candidat Hollande.
  • En août 2014, il est nommé ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en remplacement d’Arnaud Montebourg.
  • En tant que Ministre il est l’auteur de la « loi Macron » pour libérer les forces économiques françaises.Cette loi, adoptée en juillet 2015, modifie les réglementations du secteur des transports, des professions réglementées, du travail le dimanche (en instaurant un cadre plus favorable au salarié) ou encore du permis de conduire.
  • En avril 2016, il lance le mouvement politique En Marche, un rassemblement qui se veut au-dessus des clivages traditionnels. Il s’agit pour le ministre, qui se dit résolument de gauche, de travailler avec tous ceux qui se trouvent dans le camp du progressisme.
  • En août 2016, il démissionne du gouvernement afin de se consacrer à son mouvement.